Notre local : un espace atypique et chargé d’Histoire

Ancien cinéma de quartier dans les années 70, l’école offre à présent des espaces modulables sur 250 m², organisés avec nos membres : Arts & Sciences, Bibliothèque & Détente, Musique, Multimédia & Jeux ainsi qu’une salle commune et une cuisine permettant, au fur et à mesure de la journée, de s’y restaurer, d’élaborer des projets, de recevoir des familles, etc.

Une cour privée de 160 m² permet à diverses expérimentations et projets d’émerger.

Enfin 200 m² seront progressivement aménagés, en rez-de-cour, selon les envies et besoins de nos élèves.

Notre quartier : un environnement culturel riche

Nous avons la chance d’être situés dans le vieux quartier d’Arcueil avec ses bâtiments historiques et de nombreux établissements culturels tels que :

Des partenariats sont d’ores et déjà lancés avec ces divers interlocuteurs, prêts à accueillir les propositions de nos membres.

A proximité, nous bénéficions de plusieurs espaces verts avec chacun leurs particularités, pour combler toutes les envies de plein air : 
  • le parc du centre de santé Mai Politzer à 250 m,
  • le parc du Coteau à 600 m,
  • le parc Raspail à 850 m.
Nous visitons régulièrement le jardin partagé Cauchy, à 100 mètres de chez nous, pour y déposer notre compost hebdomadaire. Nous sommes également des habitués du jardin partagé de la Maison des Solidarités, situé à 250 mètres, notamment dans le cadre des bourses aux graines et plantes.

 

QUESTIONS / RÉPONSES

Y a-t’il des activités sportives et culturelles ?
Les activités sportives et culturelles font parties intégrante de la culture qui va émerger et se vivre dans l’école.
Toutes les activités sont possibles dans l’absolu. Des sorties, visites, voyage de classe, participation à des conférences, accueil d’intervenants, de voyageurs, de la danse, du cirque, du tennis de table, du VTC, du tir à l’arc, de la natation.
Tout cela suivant les choix des membres.
La culture englobe de très larges aspects de la vie en société, nous définissons la culture comme l’ensemble des connaissances, des savoir-faire, des habitudes, propres aux membres de l’école et par extension de l’association. Elle se transmet socialement, de membres à membres, et conditionnera en grande partie les comportements individuels.
.
Avez-vous une approche des apprentissages libres de type Sudbury ou organisez-vous des activités et ateliers optionnels ?
Notre approche est basée sur l’auto-gestion du collectif de façon démocratique et la liberté de choix des apprentissages. Elle se veut non dirigiste ; nous pensons que les idées d’activités des enfants valent autant que celles des adultes et nous souhaitons respecter leur désir en tant qu’individu à part entière, peu importe leur âge. Nous ne proposerons pas des ateliers clés en main, de façon régulière comme dans l’école « SUMMERHILL ».
En effet, nous pensons que les élèves doivent construire par eux-même leur chemin d’apprentissage, si nous voulons les rendre réellement autonome, c’est le fondement de l’approche Sudbury.
Néanmoins, l’école étant l’un des projets de l’association Les (H)êtres, nous proposons des activités et des ateliers culturels les mercredis et vacances scolaires à nos adhérents (dont les élèves de l’école font parti), des propositions plus construites avec une intention de transmettre un savoir.